Sénégal : Projet d’achats locaux d’Aliments pour 23 000 écoliers assistés à travers 181 cantines scolaires

L’Etat du Sénégal, en partenariat avec le gouvernement du Brésil, du Programme Alimentaire Mondial (PAM) et de l’Organisation des Nations-Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), a organisé un atelier de consultations nationales sur le projet d’achats locaux d’Aliments-PAA. A travers ledit projet, c’est 23 000 écoliers qui sont assistés à travers les 181 cantines scolaires appuyées par le PAM.
Selon M. Guy Adoua, directeur et représentant résident du PAM au Sénégal, la stratégie du PAA dans sa phase d’expérimentation consistait à approvisionner les programmes de cantines scolaires et d’assistance alimentaire à partir de produits locaux provenant des exploitations agricoles familiales. Et elle s’est traduite par l’appui à la production et à la commercialisation des surplus de production de ces exploitations familiales, souvent confrontées à des difficultés d’accès au marché pour l’écoulement de leur production.
« Au Sénégal, le programme a été mis en œuvre à travers une phase pilote et une période de consolidation, dans la région de Kédougou durant la période 2012-2016, grâce au financement du Brésil d’un montant cumulé d’environ 1 800 000 Dollars américains. Pour les phases pilote et de consolidation, 1000 ménages vulnérables (avec de petites exploitations familiales productrices de riz), répartis dans 5 unions de groupements d’intérêt économique ont été touchés et 23 000 écoliers assistés à travers les 181 cantines scolaires appuyées par le PAM », avance M. Guy Adoua, directeur et représentant résident du PAM au Sénégal en marge de la cérémonie.
Selon lui le projet a permis : d’augmenter les rendements en riziculture pluviale de 0,8 T/ ha à 2,5 t /ha puis à 3 t/ha grâce à l’appui technique de la FAO ; d’acheter les surplus de production : avec une moyenne annuelle de 120 tonnes de riz blanc durant toute la période et enfin de couvrir avec ces achats les besoins des cantines scolaires dans 181 établissements élémentaires et préscolaires appuyés par le PAM dans la région de Kédougou.
Le directeur représentant résident du PAM, au Brésil, le « programme national d’acquisition », qui a inspiré le projet PAA Afrique, a connu un succès éclatant et a permis d’extirper plus de 20 millions de personnes de la pauvreté et de la faim, en combinant harmonieusement les programmes de sécurité alimentaire, de nutrition et de protection sociale, entres autres.
M. Mody Diop, responsable du bureau d’information sur la sécurité alimentaire, souligne : « C’est un projet qui est d’inspiration brésilienne. Quand le président Lula était arrivé au pouvoir, il avait mis une stratégie faim zéro. Cette stratégie portait sur une trentaine de programmes qui avaient un programme très important qu’on appelait projet d’achat d’aliments.

Alors la mesure d’intervention de ce projet est la suivante, l’Etat soutient l’agriculture familiale afin de dégager un surplus de production et ce surplus de production qui sera mis à la disposition des nécessiteux à travers les programmes d’assistance alimentaire ».
Il estime que le projet a été mis en œuvre à partir de 2012-2016 avec la FAO et le PAM avec le concours financier et technique de l’Etat du Brésil, c’était sur la base de discussion et négociation entre la FAO et le Brésil. Et le Brésil a injecté 1 766 000 dollars pour soutenir une phase pilote d’abord entre 2012-2016, ensuite de 2013 à 2016 une phase de consolidation. Il note que les résultats de ce projet ont été probants, ont été satisfaisants. Il a tenu à préciser que l’Etat a jugé nécessaire d’étendre ce projet au niveau du Sénégal dans 6 régions.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *