Sénégal : Plus d’une cinquantaine de cuisinières de Saint-Louis, formées par Counterpart International

Dans son ambition d’améliorer l’état nutritionnel en milieu scolaire, l’ONG Counterpart International initie une formation de deux jours au profit des cuisinières du département et de la Commune de Saint-Louis. Cette intervention, mise en œuvre dans le cadre de son  programme « Food For Education », financé par le ministère américain de l’Agriculture et déroulé sur une période de trois ans.

L’action de Counterpart dans la fonctionnalité des cantines scolaires est décisive avec la mise à la disposition de 270 écoles, de denrées alimentaires constituées de la farine de maïs, de lentilles, de petits poids, de l’huile enrichie à la vitamine A et du riz.

Cette formation permet à ces bénévoles de diversifier les recettes quotidiennement servies aux enfants en s’appuyant sur les denrées fournies par l’ONG et les produits locaux, selon les localités.

« Le lien entre état nutritionnel, sanitaire et performances scolaires n’est plus à démontrer », a rappelé Mme Khady DIALLO, la school health program officer de Counterpart International.

«  Les cantines scolaires boostent le taux de scolarisation. Elles permettent aux enfants de venir à l’école, d’y rester et de bien apprendre, parce qu’on leur sert le petit déjeuner et le déjeuner, les jours de classe », a ajouté Mme DIALLO qui s’exprimait, mercredi, en marge de la formation à PIKINE.

C’est conscient de cette relation complexe que « Counterpart International appuie l’État du Sénégal dans la mise en place des cantines scolaires et forme plus de 540 cousinières afin qu’elles démultiplient leurs connaissances au niveau de leurs paires ».

Source : http://www.ndarinfo.com

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *