Côte d’Ivoire La fréquentation des cantines a un effet positif sur la scolarisation des enfants, selon Kandia Camara

La fréquentation assidue des cantines scolaires influence positivement la scolarisation des enfants, celle des filles en particulier, a affirmé, jeudi, la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Kandia Camara, lors de la célébration de la deuxième édition de la Journée africaine de l’alimentation scolaire.

L’extension et la pérennisation des cantines ont haussé le taux de réussite aux examens, le taux brut de scolarisation et la parité filles garçons, s’est félicitée Kandia Camara lors de la cérémonie qui se déroulait au magasin central des cantines scolaires, dans la commune de Yopougon, en présence d’un représentant de l’ambassade des Etats-Unis, de la représentante en Côte d’Ivoire de l’Union africaine, de celle du Programme alimentaire mondial et des partenaires du programme national des cantines.

Elle a souhaité que la célébration de cette journée serve à la mise en place d’un « cadre d’échange d’expériences pour aborder la question de façon solidaire afin que la famine ne contrarie pas l’offre éducative » d’autant plus que la Côte d’Ivoire a une longue expérience en la matière.

Selon la directrice des cantines scolaires, Karidia Koné Soukoulé, les indicateurs éducatifs pour l’assiduité dans les cantines ont évolué entre 2012 et 2015, de 96,7% à 98,5%, le taux de rendement scolaire de 62,6 à74,61%, la réussite au CEPE de 52,48% à 81,34%, l’abandon scolaire de 4,64 à 2,88% et la parité filles-garçons de 0,82 à 0,86%.

Sur six millions d’élèves, 1,1 million rationnaires prennent un repas chaud, équilibré et diversifié chaque jour dans les 5600 cantines sur le territoire national.

L’édition 2017 de la Journée africaine de l’alimentation scolaire portait sur le thème « Alimentation scolaire basée sur la production locale : investissons dans la jeunesse et les enfants afin de tirer profit du dividende démographique ». Le choix de ce thème s’explique par le fait que les cantines sont pourvoyeuses de revenus pour les organisations de femmes et fournisseurs de denrées locales, selon les organisateurs.

Des engins roulants (motos et tricycles), des matériels de production et de transformation, des kits de cuisine (…) d’une valeur de 200 millions de FCFA ont été distribués, aux meilleures organisations, cantinières et conseillers cantines par la ministre Kandia Camara.

Source : http://news.abidjan.net/

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *